​Allocution de Dr. Yao-Kouman Moïse

Président du Conseil d'Administration de la CNCE

Représentant 

Madame le Ministre chargée de l'Economie et des Finances


A la Réunion du Groupe Régional Afrique de l'Ouest WSBI



Thème


Partenariat Stratégique des Caisses d'Epargne et Banques de Détails 

dans l'espace UMEOA: Convergence des Moyens de Paiements pour mieux servir la masse rurale.


Les 5 et 6 Mai 2015 à la CRRAE - Abidjan





« S’unir et mutualiser les efforts, les risques tout en se projetant sur l’avenir est une démarche louable de tous et de bons managers. Ceci est complété par le fait  que lorsque les actions ont été projetées, il est bon de temps en temps de s’arrêter et de faire le point avant de poursuivre son chemin. La rencontre de ce jour se situe pleinement dans cette dynamique ».


Monsieur le représentant du  Ministre du Commerce de l’Artisanat et de la Promotion des PME, 

Monsieur le Directeur National de la BCEAO,

Monsieur le Directeur Général de WSBI, 

Mesdames et Messieurs les Administrateurs de la CNCE,

Monsieur le Directeur Général de la CNCE,

Madame CAMARA, Conseillère spéciale à WSBI chargée des relations internationales,

Monsieur le Directeur général de SONAPOST du Burkina Faso

Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux de l’ANADER, CALIVOIRE, AVA, Electronique management, le Conseil café cacao, INIE et BNI-Gestion,

Monsieur le Président de l’APBEF-CI,

Mesdames et messieurs les Directeurs et Chefs de services de la CNCE,

Mesdames et messieurs les Directeurs des institutions de la micro finance,

Mesdames et messieurs les journalistes,

Mesdames et Messieurs respectant tous vos grades, rangs et tous protocoles établis.


Mesdames et Messieurs ;

 

C’est pour moi un réel plaisir et une joie renouvelée de prendre la parole ce matin après mon jeune frère le Directeur général de la CNCE, le Directeur général de WSBI, j’ai nommé Monsieur CHRIS DE NOOSE dont  la somme et les expériences capitalisées de son savoir faire rassurent plus d’un lorsqu’il se trouve avec les différents responsables des Caisses d’Epargne.

Je voudrais que vous lui fassiez un ban ou un standing ovation pour le rôle éminemment  important qu’il joue au sein de l’IMCE connu sous l’acronyme anglophone de WSBI (World Saving Banking Institute).

Mesdames et Messieurs,

Les Administrateurs de la CNCE de Côte d’Ivoire voudraient par ma modeste voix vous souhaiter notre traditionnelle Akwaba, en d’autres termes, la Bienvenue en cette terre de Côte d’Ivoire et principalement à Abidjan. La rencontre  de ce jour comme cela a été dit, a été décidé  récemment lors de votre rencontre à Barcelone pour être en terre ivoirienne, à l’effet de débattre de certaines questions, dont les objectifs de votre groupement au niveau du groupe régional de l’Afrique de l’ouest.

La problématique posée est « Partenariat stratégique des Caisses d’Epargne et Banques de détails  dans l’espace UEMOA : Convergence des moyens de paiements pour mieux servir la masse rurale ». 

Au cours de cette rencontre et, le décor a été planté par nos deux premiers intervenants, certains points importants seront examinés face à la situation actuelle des Caisses d’Epargne et des politiques que celles-ci doivent mettre en place pour être à un niveau commercial et concurrentiel du secteur bancaire classique.


 Mesdames et Messieurs,

Un constat s’impose à nous, c’est la dynamique des grands groupes bancaires qui de par leurs actions peuvent phagocyter les banques de détails  ou "retail bank"  en raison de leur implantation ancienne et de leur couverture. Mais nous le savons qu’en raison du niveau de sous développement ou d’économie intermédiaire, la problématique d’implantation de nombre de banques, c’est la lenteur des implantations face à la mobilité de création de retail bank et leur capacité de pénétration.

Nous ne ferons pas ici l’historique des Caisses d’Epargne mais nous savons que nos gouvernements respectifs accordent une importance particulière à la pénétration des Banques dans les milieux les plus défavorisés, en d’autres termes, la politique d’inclusion financière tant demandée et souhaitée par nos Gouvernants respectifs.

Nous nous réjouissons, et monsieur CHRIS DE NOOSE l’a dit sous une autre forme, que cette rencontre permettra par ailleurs de discuter de certains points retracés également dans le programme et je pense particulièrement à l’augmentation de certains produits, la mobilisation des ressources, l’épineux problème de transferts d’argent, la mutualisation des risques etc.


Mesdames et Messieurs,

La CNCE de Côte d’ivoire apprécie l’expression « transformer au risque de disparaître ». Je voudrais ajouter, « s’adapter, faire sa mue, se projeter dans un cadre stratégique et aller de l’avant en ayant une vision éclairée».

Voyez-vous, comme il est  souvent rappelé par les spartiates grecs et romains dans les temps antiques et ressassés souvent pas nos militaires, « tout combat s’adapte au terrain, ce ne sont pas les montagnes et les vallons qui doivent s’aplanir pour voir l’ennemi». Tirant les leçons de cette stratégie militaire je dois dire que les managers doivent être capables de s’adapter aux nouvelles situations qu’exige l’industrie bancaire. Les Caisses d’Epargne peuvent valablement réussir et entreprendre de grandes actions. Je demeure convaincu et mieux j’ose espérer et croire que les Caisses d’Epargne constituent des instruments précieux pour nos populations. Et nous sommes convaincus aussi que nos Gouvernants ne vont pas les sacrifier sur l’autel des privatisations nées des conceptions ultra doctrinales libérales. Ce serait de notre point de vue une erreur que l’on regrettera par la suite.

Ce sont toutes vos actions que nous tenons à féliciter, vous, différents responsables des structures qui adoptent des politiques saines et qui s’adaptent au changement, car il n’y a pas d’horizon bouché.

Un ancien Ministre de l’Intérieur français le Prince Michel Poniatowski disait et je le cite : « l’avenir n’est inscrit nulle part ailleurs, tout dépend de nos capacités de transformations, d’adaptation, de vision et de projection ». Vu sur ce point cette citation peut heurter nos conceptions judéo-islamo-chrétiennes. Mais il disait vrai. Et l’épreuve du temps et les succès des bons managers l’ont prouvé. 

Pour notre part et les Administrateurs de la CNCE qui vous reçoivent autant notre mandant, Madame le Ministre auprès du Premier Ministre chargé de l’Economie et des Finances, Madame KABA Nialé vous convient à cette mutation profonde face aux défis actuels, face aux challenges et au devenir de nos pays respectifs.


Mesdames et Messieurs les Présidents, Directeurs Généraux, Experts, chers amis,

Une fois de plus, nous tenons grandement à vous dire merci de ce déplacement à Abidjan que beaucoup connaissent dejà mais comme vous l’avez constaté ou que vous constateriez, Abidjan est en plein chantier tant ici qu’à l’intérieur de notre pays et ce grâce à la vision et à la volonté de notre Chef d’Etat, le Président Alassane OUATTARA, le second et le nouveau bâtisseur de la Côte d’Ivoire.

Pour les uns et pour les autres, il a mis la barre très haute et nous devons sauter pour atteindre l’émergence tant attendue aux horizons temporels de 2020 et suivants.

Les Caisses d’Epargne participent et participeront à cette émergence ici comme chez vous grâce à une meilleure politique d’inclusion financière, de bancarisation et surtout de bonne gouvernance et de la création de la culture de l’épargne, source de garantie, source de bien-être. Ici nous pouvons affirmer avec le célèbre écrivain de l’ancien bloc glacier soviétique, Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski « l’argent c’est de la liberté frappée ». Oui cette liberté les populations démunies doivent l’avoir grâce à l’inclusion financière et si l’habit donne l’autorité l’argent donne l’audace, le pouvoir et la liberté de vivre et de se soigner et d’être un homme et une femme heureuse. Les Caisses d’Epargne doivent réussir cette mission et elles ont cette capacité sur le continent. 


C’est sur ces mots d’espoir et avec la bénédiction de Madame le Ministre que je termine mon bref propos en réitérant nos salutations, notre cordiale bienvenue en terre d’Eburnie, terre d’espérance et d’accueil.

La CNCE et ses Responsables par ma voix vous souhaitent bons travaux et bon séjour à Abidjan, notre capitale économique, notre Manhattan.

Je vous remercie.




Dr. YAO- KOUMAN Moïse

Administrateur Général des finances (Trésor)

​Président du Conseil d’Administration de la CNCE